Avsnitt

  • Bleu, blanc, rouge ! De nos trois couleurs nationales, s’il ne fallait en retenir qu’une, ce serait assurément le bleu. Mais pourquoi donc cette couleur est indissociable de la France ? Qui l’a décidé ? Un roi ? Une révolution ? Pas vraiment ! Ce serait plutôt à cause d’un cochon !  

    En 1131, l’aîné du roi Louis VI le Gros et l’héritier du trône, Philippe meurt d’une chute à cheval provoquée par un cochon. Pour la famille royale, c’est une infamie, l’animal étant très mal considéré. Louis, le frère de Philippe, est le nouvel héritier. Lui qui se destinait à une carrière religieuse, se retrouve couronné en 1137 sous le nom de Louis VII.  

    Pour le nouveau souverain, tout va mal. Après une brouille avec le pape, il est excommunié, son mariage avec Aliénor d’Aquitaine est un échec et ne lui donne pas de fils. Pour purifier sa lignée souillée depuis la mort de son frère, le roi entreprend une croisade. Nouveau fiasco. Louis VII est mortifié par cette succession de revers. Son règne est l’un des pires de toute l’histoire. Il se sent comme écrasé par la malédiction du cochon. Dans un dernier espoir, le roi maudit trouve alors un secours inattendu...

    Thèmes abordés : royauté, France, Aliénor d’Aquitaine, croisade 

     

    "Au cœur de l'histoire" est un podcast Europe 1 Studio

    - Présentatrice : Virginie Girod 

    - Auteur : Frédéric Pennel

    - Production : Caroline Garnier

    - Réalisation : Nicolas Gaspard

    - Direction artistique : Julien Tharaud

    - Composition de la musique originale : Julien Tharaud et Sébastien Guidis

    - Edition et Diffusion : Nathan Laporte

    - Promotion et Coordination des partenariats : Marie Corpet

    - Visuel : Sidonie Mangin

     

    Bibliographie : 

    Le Roi tué par un cochon, de Michel Pastoureau, éditions Seuil 

    Découvrez l’abonnement "Au Coeur de l'Histoire +" et accédez à des heures de programmes, des archives inédites, des épisodes en avant-première et une sélection d'épisodes sur des grandes thématiques. Profitez de cette offre sur Apple Podcasts dès aujourd’hui !  

  • L’histoire a préféré retenir le nom de son compagnon, Robert Capa. La vie de Gerda Taro est pourtant tout à fait exceptionnelle. Première femme reporter de guerre et la première journaliste photographe à couvrir un conflit armé, elle s’est engagée contre le fascisme au péril de sa vie.  

    Gerda Taro, née Gerta Pohorylle, voit le jour en Allemagne, en 1910. Sa jeunesse est marquée par l’ascension du parti nazi, contre lequel elle n’hésite pas à militer. Lorsqu’Hitler arrive au pouvoir, la jeune femme est immédiatement arrêtée. Relâchée après 17 jours de prison, elle décide de quitter l’Allemagne pour Paris. La France est en proie aussi bien à la crise économique qu’à une activité intellectuelle bouillonnante. C’est dans ce contexte que Gerta rencontre André Friedmann, le futur Robert Capa. Le photographe a lui aussi fui son pays, la Hongrie. Entre les deux, c’est le coup de foudre. Ils partagent les mêmes idées politiques, le goût de l’indépendance et la passion de la photographie.  Alors que le couple commence à se faire un nom dans la profession naissante de photojournaliste, ils décident de trouver des noms plus marquants. Robert Capa et Gerda Taro sont nés et multiplient les aller-retours en Espagne où la guerre civile vient d’éclater.  

    Les clichés, tous deux les signent au début du seul patronyme "Capa", ce qui complique l’attribution des photos à l’un ou à l’autre. En juillet 1937, alors que Capa rentre en France, Gerda reste en Espagne pour documenter la guerre dans le village de Brunete où les Républicains viennent de triompher. Ses photos sont publiées dans l’hebdomadaire Regards sous son nom. Aveuglée par sa passion, elle est écrasée par un char et ne survit pas à ses blessures. Au cimetière du Père Lachaise, près de 10 000 personnes viennent lui rendre hommage.  

    Thèmes abordés : photojournalisme, guerre civile espagnole, Robert Capa, Allemagne Nazie  

     

    "Au cœur de l'histoire" est un podcast Europe 1 Studio

    - Présentatrice : Virginie Girod 

    - Auteure : Sandrine Brugot

    - Production : Caroline Garnier

    - Réalisation : Nicolas Gaspard

    - Direction artistique : Julien Tharaud

    - Composition de la musique originale : Julien Tharaud et Sébastien Guidis

    - Edition et Diffusion : Nathan Laporte

    - Promotion et Coordination des partenariats : Marie Corpet

    - Visuel : Sidonie Mangin

     

     

    Bibliographie et ressources en ligne 

    François Maspero : L’ombre d’une photographe, Gerda Taro, Seuil, 2006 

    https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k7633657g/f5.item 

    https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k76359418/f9.item 

    Découvrez l’abonnement "Au Coeur de l'Histoire +" et accédez à des heures de programmes, des archives inédites, des épisodes en avant-première et une sélection d'épisodes sur des grandes thématiques. Profitez de cette offre sur Apple Podcasts dès aujourd’hui !  

  • Saknas det avsnitt?

    Klicka här för att uppdatera flödet manuellt.

  •  

    Changer le plomb en or, une pierre philosophale qui rendrait immortel… les prouesses supposées de l’alchimie portent un nom, celui de Nicolas Flamel !  Virginie Girod vous dévoile la vérité sur l’alchimiste à la renommée telle qu’il a intégré la saga Harry Potter !  

     

    Flamel naît au milieu du XIVe siècle, à Pontoise, dans l’actuel Val d’Oise. C’est le siècle maudit, marqué par la guerre de Cent Ans et la peste. Nicolas Flamel parvient cependant à obtenir une situation confortable, en misant sur l’écriture ! Avec le développement des villes et des universités, les moines copistes perdent peu à peu leur monopole sur la retranscription des livres. Installé à Paris, Flamel ouvre une petite échoppe et s'établit en tant que copiste et écrivain public. Son mariage avec Pernelle Flamel, deux fois veuve, grossit encore plus sa considérable fortune. Le couple n’hésite pas à financer de gros travaux dans la capitale, et la réfection d'édifices religieux, autant d'occasions d’afficher leur générosité et leur attachement à la foi catholique. Partout, il fait apposer ses initiales.  

     

    Quand la colère du peuple, qui souffre des conséquences désastreuses de la guerre, menace de s’abattre sur les riches bourgeois, Flamel finance la construction de maisons destinées aux pauvres. Une de ces maisons est encore debout aujourd’hui, dans la rue de Montmorency. C'est d'ailleurs la plus vieille maison de Paris !  

     

    Jusqu’ici, pas d’alchimie. Les rumeurs naissent et s’emballent après la mort de l’écrivain. Chacun s’interroge sur l’origine de sa richesse, et cherche un sens caché derrière les gravures présentes sur les bâtiments dont il a financé des travaux.  

     

     

    Thèmes abordés : Paris, Alchimie, peste, légende, Harry Potter 

     

    "Au cœur de l'histoire" est un podcast Europe 1 Studio

    - Présentatrice : Virginie Girod 

    - Auteure : Solène Grandclaude

    - Production : Caroline Garnier

    - Réalisation : Nicolas Gaspard

    - Direction artistique : Julien Tharaud

    - Composition de la musique originale : Julien Tharaud et Sébastien Guidis

    - Edition et Diffusion : Nathan Laporte

    - Promotion et Coordination des partenariats : Marie Corpet

    - Visuel : Sidonie Mangin

     

    avec la participation de Marc Messier !

     

    Bibliographie 

    De l'alchimie à la chimie - Olivier Lafont 

    Le livre des figures hiéroglyphiques - Nicolas Flamel 

    Nicolas Flamel - Écrits alchimiques - Didier Kahn 

     

     

    Sources : 

    Histoire de Flamel et de la pierre philosophale 

    https://www.retronews.fr/journal/a-la-page/8-septembre-1932/4510/5623100/11  

    La pierre tombale de Nicolas Flamel 

    https://books.google.fr/books?id=UX0TAAAAYAAJ&pg=PA379&hl=fr&source=gbs_toc_r&cad=2#v=onepage&q&f=false  

    https://www.musee-moyenage.fr/collection/oeuvre/epitaphe-de-nicolas-flamel.html  

    Expulsion des Juifs de France par Charles VI 

    https://www.lemonde.fr/archives/article/1994/09/11/dates-il-y-a-six-cents-ans-charles-vi-expulse-les-juifs-de-france_3816770_1819218.html  

     

     

    Découvrez l’abonnement "Au Coeur de l'Histoire +" et accédez à des heures de programmes, des archives inédites, des épisodes en avant-première et une sélection d'épisodes sur des grandes thématiques. Profitez de cette offre sur Apple Podcasts dès aujourd’hui !  

  •  

    Alice Milliat est la figure incontournable de la démocratisation du sport pour les femmes. Dans un récit inédit, Virginie Girod vous raconte l’histoire de l’organisatrice des premiers Jeux olympiques féminins.  

     

    Alice Milliat naît en 1884 dans la petite bourgeoisie nantaise. À 20 ans, elle part s'installer en Angleterre. La vie londonienne, où les femmes militent pour le droit de vote par des coups d’éclats et pratiquent le sport, la fascine. La jeune nantaise s’inscrit dans des clubs et commence à pratiquer l’aviron à haut niveau avant de rentrer en France à la mort de ses parents en 1907. Quelques années plus tôt, Pierre de Coubertin a rétabli les Jeux Olympiques, mais désapprouve la présence de sportives. Les femmes n’y sont admises que pour de rares exceptions comme le tennis ou le golf en 1900.  

     

    Alice Milliat défie alors les normes et prend la tête en 1915 du FéminaSport, un club pour dames. La Première Guerre mondiale est un contexte favorable à l’émancipation féminine. En 1917, elle participe à la création de la société féminine sportive de France. Entre 1917 et 1924, la fédération passe de 5000 à 50 000 licenciées. En 1922, la sportive organise les premiers jeux olympiques féminins, mais le Comité International Olympique reste sourd à ses demandes d’intégration et exige que Milliat retire le terme “olympique” de ses compétitions. La militante s’obstine et obtient gain de cause en 1928 : les femmes peuvent enfin concourir aux JO en course et en saut en hauteur. À peine entrée en piste, les sportives en sont cependant chassées : la presse décrédibilise le sport féminin en prétendant que les athlètes se sont évanouies, voire sont mortes d’épuisement !  

     

    Un récit inédit que Virginie Girod vous raconte également dans les pages de Madame Figaro, en kiosques le vendredi 21 juin : https://madame.lefigaro.fr     

     

    Thèmes abordés : sport féminins, JO, Pierre de Coubertin, féminisme  

     

     

    "Au cœur de l'histoire" est un podcast Europe 1 Studio

    - Auteure et Présentatrice : Virginie Girod 

    - Production : Caroline Garnier

    - Réalisation : Nicolas Gaspard

    - Direction artistique : Julien Tharaud

    - Composition de la musique originale : Julien Tharaud et Sébastien Guidis

    - Edition et Diffusion : Nathan Laporte

    - Promotion et Coordination des partenariats : Marie Corpet

    - Visuel : Sidonie Mangin

     

    avec la participation de Marc Messier !

     

     Ressources en ligne : 

     

    https://olympics.com/fr/infos/a-amsterdam-en-1928-lina-radke-est-la-premiere-championne-olympique-du-800-m-mai 

    https://www.senat.fr/connaitre-le-senat/lhistoire-du-senat/dossiers-dhistoire/les-lois-scolaires-de-jules-ferry/dossier-dhistoire-les-lois-scolaires-de-jules-ferry.html#:~:text=Ils%20commencent%20par%20prononcer%20la,16%20juin%201881%20relative%20aux 

    https://stillmed.olympic.org/media/Document%20Library/OlympicOrg/Factsheets-Reference-Documents/Games/OG/History-of-sports/Document-de-reference-Sports-aquatiques-Natation-Histoire-aux-JO.pdf 

    https://stillmed.olympic.org/media/Document%20Library/OlympicOrg/Factsheets-Reference-Documents/Games/OG/History-of-sports/Document-de-reference-Golf-Histoire-aux-JO.pdf 

    https://stillmed.olympic.org/media/Document%20Library/OlympicOrg/Factsheets-Reference-Documents/Games/OG/History-of-sports/Document-de-reference-Tennis-Histoire-aux-JO.pdf 

     

    Bibliographie : 

    Dorothée Lépine, Les oubliées de l’Histoire, Hors-Collection, 2021. 

    Découvrez l’abonnement "Au Coeur de l'Histoire +" et accédez à des heures de programmes, des archives inédites, des épisodes en avant-première et une sélection d'épisodes sur des grandes thématiques. Profitez de cette offre sur Apple Podcasts dès aujourd’hui !  

  •  

    En 2019, dans le souk de Marrakech, Alain Pignel, un producteur de spectacle, examine un curieux calice en argent, un objet de culte destiné à la célébration de la messe... un artefact qui n’a donc rien à faire chez un marchand. 

    Sous le pied de la coupe, une inscription gravée précise “Jacques Leclerc – 12 octobre 1941”. C’est suffisant pour piquer sa curiosité. 

    Alain Pignel se lance alors dans une quête : retrouver l’origine du calice et reconstituer le parcours de ce mystérieux Jacques Leclerc. 

    Il n’est pas au bout de ses surprises... 

     

    La semaine prochaine, dans les interviews du vendredi, Alain Pignel vous raconte le périple incroyable de ce calice dans les heures sombres de la Seconde guerre mondiale. 

     

     

     

     

    "Au cœur de l'histoire" est un podcast Europe 1 Studio

    - Auteure et Présentatrice : Virginie Girod 

    - Production : Caroline Garnier

    - Réalisation : Nicolas Gaspard

    - Direction artistique : Julien Tharaud

    - Composition de la musique originale : Julien Tharaud et Sébastien Guidis

    - Edition et Diffusion : Nathan Laporte

    - Promotion et  coordination des partenariats : Marie Corpet

    - Visuel : Sidonie Mangin

    Découvrez l’abonnement "Au Coeur de l'Histoire +" et accédez à des heures de programmes, des archives inédites, des épisodes en avant-première et une sélection d'épisodes sur des grandes thématiques. Profitez de cette offre sur Apple Podcasts dès aujourd’hui !  

  • Retrouvez les destins exceptionnels qui ont fait l’Antiquité dans le nouveau livre de Virginie Girod, Au Cœur de l’Histoire Antique, paru aux éditions Perrin. Disponible dès maintenant en librairie, avec deux récits inédits !

    Découvrez la suite du récit sur l’Antiquité romaine consacré à Spartacus, le gladiateur qui a levé une armée d’esclaves pour tenter de retrouver sa liberté. 

    Lassé de devoir combattre dans l’arène pour survivre, Spartacus commence à parler aux autres esclaves de son envie de s’enfuir. Il parvient ainsi à convaincre 70 gladiateurs révoltés de se cacher dans la campagne pour échapper à leur maître, Batiatus. Mais combien de temps durera cette cavale avant que les puissantes troupes romaines ne les rattrapent ?

     

    "Au cœur de l'histoire" est un podcast Europe 1 Studio

    - Auteure et Présentatrice : Virginie Girod 

    - Production : Caroline Garnier

    - Réalisation : Clément Ibrahim

    - Composition de la musique originale : Julien Tharaud et Sébastien Guidis

    - Edition et Diffusion : Nathan Laporte

    - Coordination des partenariats  : Marie Corpet

    - Visuel : Sidonie Mangin

     

    Découvrez l’abonnement "Au Coeur de l'Histoire +" et accédez à des heures de programmes, des archives inédites, des épisodes en avant-première et une sélection d'épisodes sur des grandes thématiques. Profitez de cette offre sur Apple Podcasts dès aujourd’hui !  

  • Retrouvez les destins exceptionnels qui ont fait l’Antiquité dans le nouveau livre de Virginie Girod, Au Cœur de l’Histoire Antique, paru aux éditions Perrin. Disponible dès maintenant en librairie, avec deux récits inédits !  

    Pour le deuxième samedi consacré aux grandes figures de l’Antiquité, écoutez l’histoire de Spartacus, le gladiateur qui a défié la République romaine. 

    Les péplums hollywoodiens ont rendu célèbre l’épopée de Spartacus, l’esclave devenu un symbole du combat pour la liberté. Mais qui était vraiment le gladiateur le plus célèbre de l’Histoire, commence en Thrace, qui correspond à l’actuelle Bulgarie. Région « barbare », c’est réservoir d’esclaves pour le monde romain. Capturé pour être vendu sur le marché aux esclaves de Rome, Spartacus est remarqué par Batiatus, propriétaire et entraîneur de gladiateurs.

     

    "Au cœur de l'histoire" est un podcast Europe 1 Studio

    - Auteure et Présentatrice : Virginie Girod 

    - Production : Caroline Garnier

    - Réalisation : Clément Ibrahim

    - Composition de la musique originale : Julien Tharaud et Sébastien Guidis

    - Edition et Diffusion : Nathan Laporte

    - Coordination des partenariats  : Marie Corpet

    - Visuel : Sidonie Mangin

    Découvrez l’abonnement "Au Coeur de l'Histoire +" et accédez à des heures de programmes, des archives inédites, des épisodes en avant-première et une sélection d'épisodes sur des grandes thématiques. Profitez de cette offre sur Apple Podcasts dès aujourd’hui !  

  • Comment l’homosexualité a-t-elle été perçue au cours de l’histoire en Occident ? Virginie Girod remonte le fil du temps en compagnie de l’historien, membre de l'Institut Universitaire de France, Jean-Christophe Courtil. Le terme homosexualité en lui-même est un terme "extrêmement récent" rappelle l’historien. "Il apparaît dans la deuxième moitié du XIXème siècle lorsque les premiers psychiatres allemands développent des théories sur l'homosexualité comme une maladie mentale". Il est donc anachronique pour parler de l’Antiquité, où "il n’existe même pas de mot pour désigner la sexualité".  

    Dans la Grèce Antique, "les pratiques homosexuelles sont incluses dans la paideia, l’éducation du citoyen, avec la pédérastie" souligne le spécialiste de la sexualité dans l’Antiquité. Cette dernière correspond à une relation d’apprentissage codifiée entre un jeune homme et un modèle plus âgé, il n’est pas question d’attirance sexuelle. Les Romains, eux, n'adhèrent pas aux rapports homosexuels entre citoyens, mais uniquement avec des esclaves. C’est une société qui met au premier plan la conquête. Les hommes sont ceux qui agissent alors que les femmes dans la représentation ont plutôt tendance à être passive". Ce qui vaut aussi pour la sexualité.  

    L’arrivée du christianisme représente un changement de paradigme. Le sexe sans visée reproductive est perçu comme un péché et les pratiques homosexuelles sont condamnées, jusqu’à la peine de mort. Des siècles plus tard, la Révolution française se donne pour objectif de "débarrasser la loi française de tous les vestiges des crimes inventés par la monarchie et par le catholicisme" et dépénalise le crime de sodomie. La loi de 1982 supprime une discrimination sur l’âge de la majorité sexuelle.  

    Thèmes abordés : histoire, homosexualité, Antiquité, Révolution française, Christianisme, régime de Vichy   

     

    "Au cœur de l'histoire" est un podcast Europe 1 Studio

    - Présentatrice : Virginie Girod 

    - Production : Caroline Garnier et Nathan Laporte

    - Réalisation : Clément Ibrahim

    - Composition de la musique originale : Julien Tharaud et Sébastien Guidis

    - Edition et Diffusion : Nathan Laporte

    - Promotion et Coordination des partenariats  : Marie Corpet

    - Visuel : Sidonie Mangin

    Découvrez l’abonnement "Au Coeur de l'Histoire +" et accédez à des heures de programmes, des archives inédites, des épisodes en avant-première et une sélection d'épisodes sur des grandes thématiques. Profitez de cette offre sur Apple Podcasts dès aujourd’hui !  

  • Poétesse antique de génie, Sappho reste mal connue : les Grecs, tout en reconnaissant son talent, ont pris ombrage de sa célébrité ! À partir de ses rares poèmes qui nous sont parvenus, Virginie Girod reconstitue un vrai puzzle pour vous faire découvrir cette artiste qui a tant fait parler d’elle.  

    Sappho naît au VIIe siècle de notre ère. Cette période correspond à “la Grèce archaïque” durant laquelle commence à émerger la polis, la cité, le centre de la vie politique. Côté militaire, c’est le triomphe des hoplites. Les femmes qui ne peuvent être ni citoyens, ni soldats, sont cantonnées au foyer. Issue de l’aristocratie de la cité de Mytilène, sur l’île de Lesbos, Sappho est très attachée à son rang comme en attestent ses écrits. Elle n’hésite pas à y critiquer son frère, qui s’est épris d’une esclave. 

    Sappho elle-même est veuve et tient à jouer un rôle dans la société, en participant à l’éducation des jeunes filles grecques. La poétesse y transmet la poésie, la musique et le chant. Son école, très célèbre, prend le nom d’École des Muses. Ce qui vaut à Sappho, de la part de Platon, le surnom de dixième muse;lLa déesse qui préside symboliquement l’établissement est Aphrodite. Voilà pourquoi Sappho lui dédie un hymne et que la majorité de son œuvre parle d’amour ! La poétesse aurait également entretenu des relations homophiles avec ses élèves, un équivalent de la pédérastie masculine. Ses pratiques, socialement admises, sont donc un non-évènement dans la Grèce de l’époque et le nom de Sappho aurait pu tomber dans l’oubli.  

    C’était sans compter sur plusieurs auteurs antiques grecs puis romains qui la citent ou réécrivent son histoire qui nous est parvenue déformée. Au XIXe siècle, le poète Charles Baudelaire la met à l’honneur dans son sulfureux recueil : Les Fleurs du Mal. C’est avec lui que le mot « lesbienne » prend sa connotation érotique et se popularise !  

    Thèmes abordés : poésie, Grèce antique, Rome Antique, lesbianisme, littérature 

     

     

    "Au cœur de l'histoire" est un podcast Europe 1 Studio

    - Auteure et Présentatrice : Virginie Girod 

    - Production : Caroline Garnier

    - Réalisation : Nicolas Gaspard

    - Composition de la musique originale : Julien Tharaud et Sébastien Guidis

    - Edition et Diffusion : Nathan Laporte

    - Promotion et Coordination des partenariats  : Marie Corpet

    - Visuel : Sidonie Mangin

     

    Ressources en ligne 

    https://www.cairn.info/revue-les-lettres-de-la-spf-2017-2-page-93.htm 

    https://www.persee.fr/doc/crai_0065-0536_1911_num_55_9_72931 

    https://remacle.org/bloodwolf/poetes/falc/sappho/vie.htm 

    Découvrez l’abonnement "Au Coeur de l'Histoire +" et accédez à des heures de programmes, des archives inédites, des épisodes en avant-première et une sélection d'épisodes sur des grandes thématiques. Profitez de cette offre sur Apple Podcasts dès aujourd’hui !  

  • James Barry, chirurgien militaire anglais du XIXe siècle s’est battu pour imposer une meilleure hygiène dans les hôpitaux, a développé une méthode de césarienne non létale pour la mère et a même participé à la création de réseaux d’égout en Afrique du Sud. Mais il cachait surtout un secret : sa véritable identité, celle d’une femme nommée Margaret Bulkley !  

    Margaret Bulkey voit le jour en Irlande à la fin du XVIIIe siècle dans une famille modeste. Elle grandit auprès de son oncle, James Barry. Peintre impétueux, il s’est attiré les foudres de la Royal Academy pour avoir fait l’apologie de la Révolution française. C’est lui qui sert d’exemple et de figure paternelle à Margaret Bulkley. À la mort de son oncle, la jeune femme prend une étrange décision : reprendre son nom. Margaret s’appelle désormais James, et se travestit pour réaliser son rêve, devenir médecin. Le cursus est alors interdit aux femmes. Après de brillantes études, James Barry intègre l’armée en tant que chirurgien militaire. Dès lors, le docteur voyage dans tous les hôpitaux des colonies anglaises et gagne une réputation de praticien extrêmement autoritaire. Sa manie, c’est l’asepsie : éviter l’introduction de micro-organismes dans les zones de soin pour empêcher les contaminations. Grâce à cette méthode innovante, James Barry réussit la première césarienne non mortelle pour la mère dans les colonies anglaises !  

    En 1864, âgée de plus de 70 ans, James prend sa retraite à contre cœur et décède l’année suivante. La femme chargée de préparer la dépouille découvre le pot aux roses, et même plus. Le corps de Barry porte sur le ventre les vergetures caractéristiques d’une grossesse ! Il faut croire que le chirurgien travesti n’a pas révélé tous ses secrets… 

    Thèmes abordés : médecine, XIXe siècle, guerre de Crimée, chirurgie  

     

    "Au cœur de l'histoire" est un podcast Europe 1 Studio

    - Auteure et Présentatrice : Virginie Girod 

    - Production : Caroline Garnier

    - Réalisation : Nicolas Gaspard

    - Composition de la musique originale : Julien Tharaud et Sébastien Guidis

    - Diffusion : Nathan Laporte

    - Promotion et Coordination des partenariats  : Marie Corpet

    - Visuel : Sidonie Mangin

    Découvrez l’abonnement "Au Coeur de l'Histoire +" et accédez à des heures de programmes, des archives inédites, des épisodes en avant-première et une sélection d'épisodes sur des grandes thématiques. Profitez de cette offre sur Apple Podcasts dès aujourd’hui !  

  • Née dans une famille d'artistes, Rosa Bonheur a tôt fait d’emprunter le chemin de l’émancipation pour déployer toute l’étendue de son talent de peintre. Virginie vous raconte la suite de la vie de cette artiste singulière.  

    Au début des années 1850, le duc de Morny reçoit Rosa Bonheur pour lui passer une commande officielle. Le demi-frère de Napoléon III souhaite une scène de récolte de blés avec des bœufs, mais Bonheur fait une contre-proposition : une représentation de chevaux. Morny refuse, les chevaux sont un sujet masculin ! L’artiste rétorque alors que la commande du Duc passera au second plan.  Le marché aux chevaux, toile monumentale, achève de rendre Rosa Bonheur riche et célèbre. Elle s’offre un petit château, près de Fontainebleau, avec un jardin suffisamment grand pour accueillir sa ménagerie qui lui sert de modèle. Son domaine est un lieu féminin. Rosa Bonheur refuse de se marier pour ne pas avoir à se soumettre à un époux.  

    Sa renommée d’artiste est si grande qu’un jour de juin 1864, l’impératrice Eugénie décide de lui rendre visite à l’improviste. Engagée pour l’amélioration de la condition féminine, Eugénie et Rosa s’entendent à merveille.  L’impératrice ira jusqu’à décerner la légion d’honneur à la peintre, faisant d’elle la première femme chevalier de cet ordre !  

    Thèmes abordés : peinture, XIXe, femme artiste, Napoléon III 

     

    "Au cœur de l'histoire" est un podcast Europe 1 Studio

    - Auteure et Présentatrice : Virginie Girod 

    - Production : Caroline Garnier

    - Réalisation : Nicolas Gaspard

    - Composition de la musique originale : Julien Tharaud et Sébastien Guidis

    - Edition et Diffusion : Nathan Laporte

    - Promotion et Coordination des partenariats  : Marie Corpet

    - Visuel : Sidonie Mangin

     

    Ressources en ligne : 

    https://www.retronews.fr/journal/le-mot-d-ordre-1877-1922/29-mai-1899/1147/4293975/3?from=%2Fsearch%23allTerms%3Drosa%2520bonheur%26sort%3Dscore%26publishedBounds%3Dfrom%26indexedBounds%3Dfrom%26page%3D1%26searchIn%3Dall%26total%3D74151&index=12 

    https://www.persee.fr/doc/roman_0048-8593_1994_num_24_85_6229 

    https://gallica.bnf.fr/blog/01012013/saint-simon-et-les-saint-simoniens?mode=desktop 

    https://www.napoleon.org/histoire-des-2-empires/articles/la-famille-imperiale-et-rosa-bonheur/ 

    https://archive.org/details/rosabonheursavie00klum_0/mode/2up 

     

    A voir : 

    Grande interview de Katherine Brault, propriétaire du château de By sur Napoléonica, la chaîne Youtube de la Fondation Napoléon. 

    Découvrez l’abonnement "Au Coeur de l'Histoire +" et accédez à des heures de programmes, des archives inédites, des épisodes en avant-première et une sélection d'épisodes sur des grandes thématiques. Profitez de cette offre sur Apple Podcasts dès aujourd’hui !  

  •  

    Peintre talentueuse, Rosa Bonheur s’est imposée au XIXe comme l’une des plus grandes spécialistes de la représentation animalière, dans un monde d’artiste alors très masculin.  Dans un récit inédit en deux épisodes, Virginie vous raconte l’histoire de cette femme pas comme les autres, résolument moderne, indépendante et transgressive.  

     

    Marie-Rosalie Bonheur est la fille de Sophie Marquis, issue d’une famille bourgeoise et de Raymond Bonheur, son professeur de peinture. Un nom qui n’est pas prophétique ! La famille Bonheur connaît la misère de Paris, avant que Raymond ne quitte le foyer pour rejoindre le phalanstère de Ménilmontant, un groupe d’hommes qui se réclame du Saint-Simonisme. Seule pour subvenir aux besoins du foyer, Sophie Marquis meurt à 36 ans. Rosa Bonheur n’a que 11 ans, mais elle se promet déjà de devenir une peintre riche et célèbre pour gagner son indépendance. Le phalanstère ayant été fermé par la police, Raymond Bonheur est de retour auprès de sa fille, à laquelle il donne des cours de peinture. Marie-Rosalie est très douée, mais son père exige qu’elle signe les tableaux avec son nom à lui ! La jeune artiste s’y oppose : ses toiles porteront le nom de Rosa, le surnom que lui donnait sa mère.  

     

    Avant la fin de son adolescence, Rosa est déjà connue du Tout-Paris artistique pour son talent. À 19 ans, elle expose pour la première fois au Salon, la voie royale du succès pour les peintres. Bonheur est un phénomène : comme George Sand, elle s’habille en pantalon. Elle entretient une relation amoureuse discrète avec une autre femme, et clame que le génie artistique n’a pas de sexe ! Sa spécialité, ce sont les peintures d’animaux. Alors, ses critiques la réduisent à être la peintre des vaches !  

     

    Thèmes abordés : peinture, Saint-Simon, XIXe, femme artiste 

     

    "Au cœur de l'histoire" est un podcast Europe 1 Studio

    - Auteure et Présentatrice : Virginie Girod 

    - Production : Caroline Garnier

    - Réalisation : Nicolas Gaspard

    - Composition de la musique originale : Julien Tharaud et Sébastien Guidis

    - Edition et Diffusion : Nathan Laporte

    - Promotion et Coordination des partenariats  : Marie Corpet

    - Visuel : Sidonie Mangin

     

     

    Ressources en ligne : 

    https://www.retronews.fr/journal/le-mot-d-ordre-1877-1922/29-mai-1899/1147/4293975/3?from=%2Fsearch%23allTerms%3Drosa%2520bonheur%26sort%3Dscore%26publishedBounds%3Dfrom%26indexedBounds%3Dfrom%26page%3D1%26searchIn%3Dall%26total%3D74151&index=12 

    https://www.persee.fr/doc/roman_0048-8593_1994_num_24_85_6229 

    https://gallica.bnf.fr/blog/01012013/saint-simon-et-les-saint-simoniens?mode=desktop 

    https://www.napoleon.org/histoire-des-2-empires/articles/la-famille-imperiale-et-rosa-bonheur/ 

    https://archive.org/details/rosabonheursavie00klum_0/mode/2up 

     

    A voir : 

    Grande interview de Katherine Brault, propriétaire du château de By sur Napoléonica, la chaîne Youtube de la Fondation Napoléon. 

     

     

    Découvrez l’abonnement "Au Coeur de l'Histoire +" et accédez à des heures de programmes, des archives inédites, des épisodes en avant-première et une sélection d'épisodes sur des grandes thématiques. Profitez de cette offre sur Apple Podcasts dès aujourd’hui !  

  • Pourtant banale pour les Grecs de l’Antiquité, l’homosexualité a ensuite été décriée jusqu’à être interdite.  

    A l’occasion du mois des fiertés, Virginie Girod vous propose un panorama de l’histoire de l’homosexualité en Occident de l’Athènes classique à nos jours, en compagnie de l’historien, membre de l'Institut Universitaire de France, Jean-Christophe Courtil, le plus grand spécialiste actuel de la sexualité et de la santé dans l’Antiquité.   

    Rendez-vous la semaine prochaine sur l’appli Europe 1 et sur toutes vos plateformes d’écoutes préférées !   

     

    "Au cœur de l'histoire" est un podcast Europe 1 Studio

    - Auteure et Présentatrice : Virginie Girod 

    - Production : Caroline Garnier

    - Réalisation : Nicolas Gaspard

    - Composition de la musique originale : Julien Tharaud et Sébastien Guidis

    - Édition et Diffusion : Nathan Laporte

    - Promotion et coordination des partenariats  : Marie Corpet

    - Visuel : Sidonie Mangin

     

    Découvrez l’abonnement "Au Coeur de l'Histoire +" et accédez à des heures de programmes, des archives inédites, des épisodes en avant-première et une sélection d'épisodes sur des grandes thématiques. Profitez de cette offre sur Apple Podcasts dès aujourd’hui !  

  • Écoutez la suite de l’histoire consacrée à la “reine-déesse” Néfertiti. Le couple royal entreprend une métamorphose en profondeur de l’Egypte antique : nouvelle religion, nouvelle capitale. Néfertiti est l’une des premières reines à s’impliquer autant dans la politique de son pays. Elle tire les ficelles du pouvoir et conseille son époux. Akhenaton et Néfertiti commencent à être présentés comme des égaux : un homme, une femme, sur le même pied d’égalité. C’est une révolution !

    Retrouvez d’autres destins exceptionnels qui ont fait l’Antiquité dans le nouveau livre de Virginie Girod, Au Cœur de l’Histoire Antique, paru aux éditions Perrin. Disponible dès maintenant en librairie, avec deux récits inédits ! 

     

     

    "Au cœur de l'histoire" est un podcast Europe 1 Studio

    - Auteure et Présentatrice : Virginie Girod 

    - Production : Caroline Garnier

    - Réalisation : Clément Ibrahim

    - Composition de la musique originale : Julien Tharaud et Sébastien Guidis

    - Edition et Diffusion : Nathan Laporte

    - Coordination des partenariats  : Marie Corpet

    - Visuel : Sidonie Mangin

     

    Bibliographie : 

    Florence Quentin, Les grandes souveraines d’Égypte, Perrin, 2021

    Découvrez l’abonnement "Au Coeur de l'Histoire +" et accédez à des heures de programmes, des archives inédites, des épisodes en avant-première et une sélection d'épisodes sur des grandes thématiques. Profitez de cette offre sur Apple Podcasts dès aujourd’hui !  

  • Dans ce premier samedi consacré aux grandes figures de l’Antiquité, Virginie Girod vous transporte au cœur de l’histoire de l’une des femmes les plus importantes de l’Egypte : Néfertiti ! 

    Grande épouse royale du pharaon Akhenaton, Néfertiti a révolutionné son époque et a tiré les ficelles du pouvoir dans une Égypte à l’apogée de sa puissance. Son histoire est indissociable de celle de son époux Akhenaton. A eux deux, ils auront mené de multiples réformes culturelles et religieuses qui ont changé l’histoire de l’Égypte antique. Ce couple royal a créé une nouvelle capitale et instauré un monothéisme, la croyance en un seul Dieu. C’est Néfertiti qui aurait influencé la décision de son époux d'abandonner le culte des dieux d'Égypte au profit d'un monothéisme centré sur Aton, la divinité du disque solaire. 

    Retrouvez d’autres destins exceptionnels qui ont fait l’Antiquité dans le nouveau livre de Virginie Girod, Au Cœur de l’Histoire Antique, paru aux éditions Perrin. Disponible dès maintenant en librairie, avec deux récits inédits ! 

     

    "Au cœur de l'histoire" est un podcast Europe 1 Studio

    - Auteure et Présentatrice : Virginie Girod 

    - Production : Caroline Garnier

    - Réalisation : Clément Ibrahim

    - Composition de la musique originale : Julien Tharaud et Sébastien Guidis

    - Edition et Diffusion : Nathan Laporte

    - Coordination des partenariats  : Marie Corpet

    - Visuel : Sidonie Mangin

     

    Bibliographie : 

    Florence Quentin, Les grandes souveraines d’Égypte, Perrin, 2021

    Découvrez l’abonnement "Au Coeur de l'Histoire +" et accédez à des heures de programmes, des archives inédites, des épisodes en avant-première et une sélection d'épisodes sur des grandes thématiques. Profitez de cette offre sur Apple Podcasts dès aujourd’hui !  

  • De Spartacus à Ramsès en passant par Néron et Cléopâtre, découvrez le destin des plus célèbres figures de l’Antiquité dans le nouveau livre de Virginie Girod, Au Cœur de l’Histoire Antique, paru aux éditions Perrin. Disponible dès maintenant en librairie, avec deux récits inédits ! 

    Pour l’occasion, Au Cœur de l’Histoire vous propose chaque samedi du mois de juin de découvrir le destin d’une de ces figures historiques exceptionnelles.

     

     

     

    "Au cœur de l'histoire" est un podcast Europe 1 Studio

    - Auteure et Présentatrice : Virginie Girod 

    - Production : Caroline Garnier

    - Réalisation : Clément Ibrahim

    - Composition de la musique originale : Julien Tharaud et Sébastien Guidis

    - Édition et Diffusion : Nathan Laporte

    - Promotion et coordination des partenariats  : Marie Corpet

    - Visuel : Sidonie Mangin

    Découvrez l’abonnement "Au Coeur de l'Histoire +" et accédez à des heures de programmes, des archives inédites, des épisodes en avant-première et une sélection d'épisodes sur des grandes thématiques. Profitez de cette offre sur Apple Podcasts dès aujourd’hui !  

  •  

    Le débarquement du 6 juin 1944 sur les plages de Normandie s’est-il réellement déroulé comme les films aiment le représenter ?

    À l'occasion des 80 ans du débarquement, l’historienne et présentatrice Virginie Girod, la spécialiste de cinéma Laurie Cholewa et leurs différents intervenants décryptent la fidélité historique des films “Il faut sauver le soldat Ryan” et “Le jour le plus long”.

    Quelles ont été les stratégies militaires de ce Jour J ? Comment s’est véritablement déroulée l’arrivée des alliés sur les plages ? Qui étaient les soldats qui ont mené ce combat ?

    ( Cette émission a été enregistrée lors d’une émission interactive Live, disponible en replay sur le compte YouTube d'Europe 1. Rendez-vous le 6 juin pour un prochain Live autour du Débarquement.) 

    "Au cœur de l'histoire" est un podcast Europe 1 Studio

    À la présentation : Virginie Girod et Laurie Cholewa

    À la production : Caroline Garnier, Julie Gelinet, Nathan Laporte et Lisa Soster

    À la réalisation sonore : Julien Tharaud et Clément Ibrahim

    À l'habillage visuel :  Jessica Fagard et Clémentine Mériadec

    À la promotion et à la coordination des partenariats : Marie Corpet

    À la communication et à la diffusion : Nathan Laporte et Pantxika Laurent.

    Découvrez l’abonnement "Au Coeur de l'Histoire +" et accédez à des heures de programmes, des archives inédites, des épisodes en avant-première et une sélection d'épisodes sur des grandes thématiques. Profitez de cette offre sur Apple Podcasts dès aujourd’hui !  

  • Le 6 juin 1944, 132 000 soldats britanniques, américains, canadiens mais aussi français sont partis du Royaume-Uni pour poser le pied sur les plages de Normandie. Les 5 secteurs du Débarquement sont entrés dans l’Histoire comme les théâtres d’opération d’une des plus importantes batailles modernes. Comment s’est déroulé exactement le D-Day ? Et que s’est-il passé dans les jours suivants ? Au mémorial de Caen, Virginie Girod retrace les opérations du 6 juin avec Christophe Prime, historien et responsable des collections. Une interview à retrouver également en vidéo sur le compte YouTube d’Europe 1. 

    "Les préparatifs du Débarquement, c'est une gigantesque entreprise" rappelle Christophe Prime. Il faut rassembler les divisions et les navires en Angleterre. "Tout commence à se mettre en œuvre fin mai". Dans la nuit du 5 au 6 juin, une flotte gigantesque forte de près de 7000 bateaux entame la traversée de la Manche. "Je pense qu’aucun des soldats ne part en pensant qu’il va devenir un héros. (...) pour l’essentiel, ils n’ont jamais connu le feu".  

    "Dès 2-3h du matin les soldats sont réveillés et nourris avant le transbordement : le passage des gros navires de transports aux barges" qui prennent la direction des plages. La zone a été au préalable copieusement bombardé pour détruire les défenses côtières. Avec des ratés, notamment à Omaha. C’est là et à Utah que les troupes américaines débarquent en premier, vers 6h30, une heure avant les soldats anglo-canadiens.  

    La situation diffère alors d’une plage à l’autre. Les Allemands sont surpris par l’assaut : ils s'attendent à un débarquement à l’Ouest, mais pas à cette date, et pas en Normandie. Les combats à Omaha Beach sont les plus compliqués, avec 7 à 8% de pertes côté américain avant de parvenir à établir une tête de pont. Le Débarquement est une victoire pour les Alliés, mais les objectifs sont loin d’être atteints. Caen aurait dû être prise au soir du Jour J, ce ne sera le cas que six semaines plus tard ! Au soir du jour le plus long, la bataille de Normandie ne fait que débuter.  

    Merci au mémorial de Caen pour leur accueil 

    Thèmes abordés : Débarquement, Seconde Guerre mondiale, bataille de Normandie, stratégie militaire  

     

    "Au cœur de l'histoire" est un podcast Europe 1 Studio

    - Auteure et Présentatrice : Virginie Girod 

    - Production : Caroline Garnier et Nathan Laporte

    - Réalisation : Nicolas Gaspard

    - Composition de la musique originale : Julien Tharaud et Sébastien Guidis

    - Edition et Diffusion : Nathan Laporte

    - Promotion et Coordination des partenariats  : Marie Corpet

    - Visuel : Sidonie Mangin

     

    À lire : L’Amérique en Guerre 1933-1946, Christophe Prime 2024. 

     

     

    Découvrez l’abonnement "Au Coeur de l'Histoire +" et accédez à des heures de programmes, des archives inédites, des épisodes en avant-première et une sélection d'épisodes sur des grandes thématiques. Profitez de cette offre sur Apple Podcasts dès aujourd’hui !  

  • 80 ans après les faits, le Débarquement reste l’opération aéronavale la plus ambitieuse de l'Histoire. Pourquoi un tel déploiement de force militaire ? Comment le Débarquement a-t-il été pensé, organisé ? Pour le savoir, Virginie Girod s’entretient avec Guillaume Dormy, chargé des collections du Musée d’Arromanches pour le 4ème épisode de notre série spéciale sur les 80 ans du Débarquement. En 1944, un port artificiel a été installé sur le rivage de la commune normande, port dont le gigantisme témoigne de l’ampleur du Débarquement. Une interview à retrouver également en vidéo sur le compte YouTube d’Europe 1. 

    "Il faut se remettre dans le contexte de 1943, à ce moment de la guerre, les Allemands sont défaits sur plusieurs fronts" rappelle Guillaume Dormy. "Les alliés veulent profiter de cette occasion pour envahir l’Europe de l’ouest et aller jusqu’à Berlin. C’est le plan Germany first". Ce dernier prend la forme de l’opération Overlord, dont le 6 juin en lui-même, l’opération Neptune, n’est que la première phase. L’ambition du Débarquement est sans précédent : faire traverser la Manche à une immense armada de plusieurs milliers de navires et faire débarquer au soir du D-Day plus de 150 000 hommes, sans compter les parachutistes.  

    Et la débauche de moyens ne s’arrête pas au 6 juin. Les ports en eaux profondes à proximité, Cherbourg et Le Havre, sont imprenables.  Dans le sillage des soldats, les Alliés transportent depuis l’Angleterre … des ports préfabriqués flottants ! Une prouesse d’ingénierie inédite, indispensable pour acheminer du matériel aux troupes débarquées qui doivent entamer la Libération de la France.  

    L’un de ces ports, le Mulberry B, est installé à Arromanches, sur le secteur de Gold Beach. La taille des vestiges de ce monstre de béton, qui subsistent sur la plage, suffisent à prendre conscience de l’envergure du défi logistique relevé par les Alliés.  

    Merci au musée du Débarquement d’Arromanches pour leur accueil 

    Thèmes abordés : Seconde Guerre mondiale, Port artificiel, Débarquement, stratégie militaire  

     

    "Au cœur de l'histoire" est un podcast Europe 1 Studio

    - Auteure et Présentatrice : Virginie Girod 

    - Production : Caroline Garnier et Nathan Laporte

    - Réalisation : Nicolas Gaspard

    - Composition de la musique originale : Julien Tharaud et Sébastien Guidis

    - Edition et Diffusion : Nathan Laporte

    - Promotion et Coordination des partenariats  : Marie Corpet

    - Visuel : Sidonie Mangin

    Découvrez l’abonnement "Au Coeur de l'Histoire +" et accédez à des heures de programmes, des archives inédites, des épisodes en avant-première et une sélection d'épisodes sur des grandes thématiques. Profitez de cette offre sur Apple Podcasts dès aujourd’hui !  

  • Le 6 juin 1944, Jean-Pierre Olard avait 9 ans, et se trouvait à Saint-Laurent-sur-Mer, sur le secteur d’Omaha Beach. Dans ce troisième épisode consacré aux 80 ans du Débarquement, il livre à Virginie Girod ses souvenirs de cet évènement à hauteur d’enfants : la mer recouverte de bateau, la fureur des bombardements, la rencontre avec les soldats américains… Une interview à retrouver également en vidéo sur le compte YouTube d’Europe 1. 

    Jean-Pierre Olard, 89 ans, garde des souvenirs précis de l’expérience de la guerre. “Il ne fallait pas laisser de lumière la nuit pour les avions (...) Il y a toujours eu des bombardements la nuit. Mais le 6 juin c’était plus près. Ça faisait un bruit infernal” se souvient le natif de Saint-Laurent-sur-Mer, où il réside toujours. Jean-Pierre Olard et sa famille sont alors réfugiés dans leur maison. “Moi je sortais souvent à la fenêtre, j’étais curieux, je voulais toujours voir ce qu’il se passait”.  

    À quelques centaines de mètres de là se déroulent les combats les plus acharnés du Débarquement. Sur le secteur d’Omaha, les Américains parviennent à prendre pied sur la plage après plusieurs heures, et au prix de lourdes pertes. Un soldat allemand, en quête d’un abri, se cache dans la maison familiale de Jean-Pierre. Après quelques instants il repart, bientôt suivi d’un Américain à la recherche d’ennemis en déroute. Il pense d’abord que le père Olard est un Allemand, à cause de son habit de postier, mais celui-ci lui fait comprendre qu’un ennemi est tapi dans la haie voisine. Il s’empresse donc de le faire prisonnier et jette à la famille une drôle de récompense : un Mark, un billet saisi dans la poche de l’Allemand. 

    Le lendemain, les Alliés mettent les Olard à l’abri dans un camp à proximité. L’image de la mer est restée gravée à vie dans la mémoire d’enfant de Jean-Pierre : “Elle était recouverte de bateaux, c’était impressionnant. Avec les “saucisses”, les ballons qui étaient au-dessus ”.  

    Merci à monsieur Olard de nous avoir accueilli chez lui, à Saint-Laurent-sur-mer. 

    Thèmes abordés : Seconde Guerre mondiale, témoignage, Débarquement, Omaha Beach  

     

    "Au cœur de l'histoire" est un podcast Europe 1 Studio

    - Auteure et Présentatrice : Virginie Girod 

    - Production : Caroline Garnier et Nathan Laporte

    - Réalisation : Nicolas Gaspard

    - Composition de la musique originale : Julien Tharaud et Sébastien Guidis

    - Edition et Diffusion : Nathan Laporte

    - Promotion et Coordination des partenariats  : Marie Corpet

    - Visuel : Sidonie Mangin

    Découvrez l’abonnement "Au Coeur de l'Histoire +" et accédez à des heures de programmes, des archives inédites, des épisodes en avant-première et une sélection d'épisodes sur des grandes thématiques. Profitez de cette offre sur Apple Podcasts dès aujourd’hui !